il y en a un tout près de chez moi, mais j'ai oublié de le prendre en photo.

~~~~

Comme je trouve l'idée, pas neuve mais géniale,

au fil du net

j'ai visité pour vous quelques uns de ces  hotels :

 

hotel_insectes_vide_cs_bd

 

 à insectes.

 

Il y en a pour tous les ages, tous les gouts et  tous les prix

 

tout-sur-l-hotel-a-insectes   hotel-insectes-j-taurinya2

                        les biens organisés                                                          les citadins ( Paris )

Hotels-a-insectes-3_lightbox

les éducatifs

719335_20204954_460x306

les Municipaux

 

560270_10152170021255374_1967842491_n

version HLM rural

animaux-hotel-a-insectes-nichoir-pour-ab-878432-dscf0385-aa58f_570x0   pr3

           l' aérien                                                                                                       l' artistique

photo hôtel à insectes Tina

le minimaliste

hotel_insectes_photo_aquinobd

le décoratif

h_insect_1

version " recyclage" petit meuble

324297_15791663_460x306

version " création collective et ludique"

Images du net

Pour complément d'info

VU ICI

 

Construire un hôtel à insectes


En créant ainsi un environnement favorisant l'équilibre entre un nombre varié d'espèces végétales et un nombre varié d'espèces animales, vous encouragerez la biodiversité dans votre jardin.

Ces espèces animales amies nous aident à lutter contre les organismes nuisibles.

Il peut s'agir d'oiseaux, de reptiles, de batraciens, de mammifères, d'insectes, qui se nourrissent ou qui parasitent les ennemis de nos cultures. Il faut donc chercher à les attirer car ils nous apportent une aide précieuse. Les principales espèces utiles sont les suivantes : l'araignée, la belette, le carabe doré, la coccinelle, la chauve-souris, la couleuvre, le crapaud, la chrysope, la guêpe parasite, la grenouille, le hérisson, le lézard, la musaraigne, l'oiseau, le rapace, la punaise, la syrphe.

 

 

Quels matériaux pour quels insectes ?

1. Paille ou bois : bien abrité, ce matériau pourra accueillir les jolies chrysopes, dont les larves se nourrissent de bien des parasites : pucerons, cochenilles farineuse, aleurodes (ou mouches blanches), thrips ou oeufs d'acariens.
2. Tiges de bambous : elles servent d'abri auxosmies, des abeilles solitaires qui pollinisent les premières fleurs des arbres fruitiers, dès le moi de mars.
3. Pots de fleurs retournés et remplis de foin : cela attire les perce-oreilles qui aiment les nuisibles comme les pucerons.
4. Planchettes de bois entassées derrière ces plaques en métal : où viendront se loger des insectes xylophages qui participent à la décomposition du bois mort.
5. Bûches percées : elles deviennent un abri très apprécié de nombreux pollinisateurs bien utiles comme les abeilles et guêpes solitaires, dont les larves se nourrissent de pucerons.
6.Fagots de tiges à moelle : comme la ronce, le rosier, le sureau, offrent des abris idéaux pour les syrphes et autres hyménoptères.
7. Briques : elles sont appréciées des osmies (abeilles solitaires)..
8. Planchettes bien rapprochées et abrités : elles attirent les coccinelles qui viennent y passer l'hiver. Leurs larves consomment énormément de pucerons.

 

Hébergez ces hôtes utiles et peu exigeants

qui sauront vous remercier dès le printemps !


 

 

 

 beau week end à tous

 

maria_sibylla_merians_366th_birthday_-1256008-hp

Google Doodle sur Maria Sibylla Merian :

hommage à la naturaliste et artiste-peintre